Actu – Le Salon de Montreuil a dévoilé ses pépites

Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, le  plus grand rendez-vous européen dédié à la littérature jeunesse, se tient jusqu’à lundi, à Montreuil.

Le jury du prestigieux prix Salon du livre et de la presse jeunesse – France télévisions vient de dévoiler ses coups de coeur 2017.


Pépite d’or

Nos vacances

Blexbolex. TrapèZe/Albin Michel. A partir de 6 ans.

Une petite fille passe des vacances chez son grand-père quand un invité indésirable vient troubler son bonheur. Elle doit partager grand-père, jeux et repas avec un éléphanteau qu’elle juge stupide et grotesque. Pour apaiser l’hostilité entre les deux enfants, le vieil homme doit faire preuve de patience et d’imagination. Il les conduit à la fête du village où la petite fille endormie devant un grand feu entame un « voyage céleste » et rencontre un bel enfant. Le lendemain, jour du départ de l’invité, elle refuse d’aller à la gare mais postée dans un arbre elle voit passer le train : à l’intérieur, le petit éléphant lui fait signe. Un battement de paupière et elle croit voir à sa place l’enfant des étoiles…


Pépite BD

Momo

Jonathan Garnier & Rony Hotin. Casterman.

Avec Momo, Jonathan Garnier et Rony Hotin recomposent le parfum inoubliable de l’enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petite bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d’un émerveillement constant que contrarient parfois les réalités du monde adulte.


Pépite livre illustré

Colorama

Crushiform. Gallimard – Giboulées.

Cruschiform nous convie à un fabuleux voyage au pays des couleurs : mauve, fauve, blanc polaire, lait glaciaire, barbe à papa, fleur de sakura, bleu ciel, fleur de sel…
Chemin faisant, nous perçons les secrets de ces nuances qui nous enchantent. D’où vient l’indigo ? À quoi sert le brun de momie ? Quel est le point commun entre une fraise et une feuille d’automne ?


Pépite roman

Des poings dans le ventre

Benjamin Desmares. Le Rouergue. A partir de 12 ans.

Au collège, Blaise laisse parler ses poings : « Ba-Ba-Bam ». Et quand il finit par être viré, cette violence se répand dans les rues et jusqu’à chez lui. Mais au-delà du délinquant, Blaise est aussi un adolescent torturé, poursuivi sans relâche par ses angoisses et sa colère. Dans ce récit court et nerveux à la deuxième personne du singulier, Benjamin Desmares interpelle ouvertement son lecteur pour le faire réfléchir sur un thème contemporain très fort.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s